La cosmétique bio réduit presque immédiatement la présence de produits chimiques dans le corps

Une étude américaine a montré que le fait d'utiliser des cosmétiques Bio pendant à peine quelques jours suffisait à réduire de façon significative le niveau de produits chimiques toxiques présents dans le corps des adolescentes.

Une équipe de chercheurs de l'université de Berkeley et de la Clinica de Salud del Valle de Salinas (Californie) a réalisée une expérience qui visait à analyser les effets sur notre corps qu'ont les perturbateurs endocriniens présents dans les cosmétiques.

Les faits 

Nous savons aujourd'hui que les filles sont plus exposées aux perturbateurs endocriniens
(substances chimiques et toxiques présentes dans les produits cosmétiques) et utilisent en moyenne 12 produits de beauté ou d'hygiène corporelle contre 6 pour les hommes.

Il a été prouvé que les adolescentes utilisent encore plus de produits que les adultes et s'exposent ainsi à des substances chimiques qui ont des conséquences sur la production d'hormones lors de la période clé de leur développement.
Ces substances chimiques sont directement liées à des
troubles neuro-comportementaux, l'obésité et la prolifération des cellules cancéreuses.

Cosmétiques bio

Déroulement de l'étude

Une centaine d'adolescentes ont participé à un test de trois jours. Elles ont troquées leurs cosmétiques habituels contre des produits contenant moins de substances chimiques.
Les encadrants de l'étude ont choisit des produits dénués de perturbateurs endocriniens (ex: phtalates, parabens, triclosan et oxybenzone) que l'on trouve en grandes quantités dans le maquillage, les parfums, les produits capillaires, les savons et les protections solaires.

Un échantillon urinaire a été prélevé auprès des jeunes participantes avant et après le test.

Les résultats ont montré que le niveau de produits chimiques présents dans le corps des ados avait chuté de façon significative :

- Baisse de 27 % de phtalate de diéthyle (utilisé dans les parfums)
- Baisse de 44 et 45 % des parabens de méthyle et de propyle (omniprésents dans les conservateurs des cosmétiques)
- Baisse de 36 % des triclosans (présents dans les savons antibactériens et certaines marques de dentifrices) et des benzophénone-3 (BP-3) (que l'on trouve dans les crèmes solaires)

Cosmétiques bio

De petits changements peuvent faire toute la différence

Grâce aux résultats de cette étude, les chercheurs ont conclu que nous pouvons réduire de façon significative notre exposition aux perturbateurs endocriniens en à peine quelques jours en changeant tout simplement de produits de beauté au quotidien, et en optant pour des produits naturels. 

Cet article vous a plu ? Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *